Les Annuaires du Pas-de-Calais
Le 04/04/2017 à 16h20 par Corinne Helin
Résumé

L’Annuaire du Pas-de-Calais est une des ressources proposées par la bibliothèque numérique NordNum. Il est publié de 1804 à 1939 avec quelques interruptions durant ces années.

Le Pas-de-Calais possède une série d’Annuaires/Almanachs dont la publication fut plusieurs fois interrompue. Cette collection renferme des données du plus haut intérêt sur l’histoire, l’administration et la statistique de ce département[1].

 

Historique des Annuaires du Pas-de-Calais

 

Les Almanachs du Pas-de-Calais sont la continuation des Almanachs d’Artois. La veuve Nicolas qui éditait précédemment les Almanachs d’Artois continue leur publication sous le titre d’Almanach du Pas-de-Calais pendant les années 1791 et 1792. Elle y indique notamment l’organisation administrative créée par la loi des 22 décembre 1789 et 8 janvier 1790[2]. La période révolution n’a pas laissé de traces de ces Annuaires. Ils sont à nouveau publiés en l’an X. Ces Almanachs renferment d’importants documents historiques et statistiques[3].

 

En l’An XII, la veuve Nicolas reprend la rédaction de cet Almanach sous le titre d’Annuaire statistique du département du Pas-de-Calais. Cet annuaire paraît de 1804 jusqu’en 1816, avec des interruptions en 1809, de 1811 à 1813 et en 1815. Dans les 3 premiers numéros, la veuve Nicolas y donne des indications sur la topographie du département et sur l’état de l’agriculture et de l’industrie. Dans ces annuaires sont indiqués, outre des éléments statistiques et historiques, des renseignements plus variés sur l’histoire de l’ancienne province d’Artois, sur la topographie du Pas-de-Calais, ses rivières, ses cours d’eaux, ses communes,...

 

Il n’y a pas de parution de  1817 à 1819. En 1820, Edmond Boutry, imprimeur de la Préfecture, en reprend la publication jusqu’en 1823. L’Annuaire prend alors le nom d’Annuaire du Pas-de-Calais. E. Boutry y indique l’organisation administrative et notamment le mode de répartition des contributions directes et les formes à suivre pour les réclamations. Après une nouvelle interruption de quatre ans, l’Annuaire renaît en 1828.

 

De 1829 à 1844, l’Annuaire disparaît de nouveau. Pour réapparaître sous le nom d’Annuaire statistique et administratif du département du Pas-de-Calais en 1845.

 

Après une nouvelle interruption de 1850 à 1851, l’Annuaire administratif et statistique du Pas-de-Calais voit le jour en 1852. Son directeur de publication est Auguste Parenty. L’Annuaire de 1915 paraît avec celui de 1916 en raison du siège et du bombardement de la ville d’Arras dès octobre 1914. La destruction par les projectiles ennemis de l’imprimerie de l’Annuaire, ainsi que des manuscrits et clichés qui s’y trouvaient n’ont pas permis de faire paraître en temps normal l’édition de 1915[4]. Cet Annuaire cesse de paraître après 1939.

 

Liste des rédacteurs des Annuaires du Pas-de-Calais

 

Les Annuaires du Pas-de-Calais sont rédigés principalement par les chefs de bureau à la préfecture.

Almanach du Pas-de-Calais :

- 1791-1792 : Veuve Nicolas

- 1801-1803 : Picquenard, secrétaire général de la Préfecture

Annuaire statistique du département du Pas-de-Calais :

- 1804-1806 : Veuve Nicolas

- 1807-1808, 1810, 1814, 1816 : Leducq et Allexandre, chefs de division à la Préfecture

Annuaire du Pas-de-Calais :

- 1820-1823 : Edmond Boutry, imprimeur de la Préfecture

- 1828 : Stouder, chef de division à la Préfecture

Annuaire statistique et administratif du département du Pas-de-Calais :

- 1845-1849 : Benoît Caffin

Annuaire administratif et statistique du Pas-de-Calais :

- 1852-1868 : Auguste Parenty, chef de bureau à la Préfecture, puis conseiller de Préfecture

- 1869-1874 : J. Coffinier, chef de bureau de la Préfecture

- 1875-1878 : J. Coffinier et Auguste Sorel, chef de bureau de la Préfecture

- 1879-1894 : Urbain Bruyant, chef de la 1ère division à la Préfecture

- 1895-1904 : P.-L. Jacquerot, chef de la 1ère division à la Préfecture

- 1905-1906 : E. Frézon, chef de division à la Préfecture

- 1907-1922 : Edmond Delambre, chef de la 1ère division à la Préfecture, Officier d’Académie, Chevalier du Mérite agricole

- 1923-1933 : Victor Goudemand, Chef de la Première division de la Préfecture, Directeur de l’Office Départemental de placement des Travailleurs

- 1934-1939 : Victor Cousin, Chef de la première division à la Préfecture, Directeur de l’Office Départemental de Placement des Travailleurs

 

Composition des Annuaires du Pas-de-Calais

 

Composition des Annuaires de 1804 à 1872

Ces annuaires donnent des informations concernant le Pas-de-Calais. Ils ont pour but de faire connaître les rouages de l’administration ainsi que de présenter les ressources d’un département, les améliorations qui s’y introduise et celles qui sont en projet[5]. La circulaire en date du 26 septembre 1844 fourni le cadre uniforme de rédaction des annuaires départementaux. Ce cadre est divisé en trois parties comprenant : la nomenclature des autorités et des établissements publics ; les renseignements statistiques et enfin les notions générales[6].

 

Comme pour les Almanachs de Valenciennes, l’Annuaire fourni, en guise d’introduction, un calendrier de l’année avec le lever et le coucher du soleil et de la lune avec l’indication des grandes marées. Il fournit également la composition de la famille impériale, le personnel de la Cour ainsi que leurs attributions et le personnel du Sénat, du Corps législatif et du Conseil d’État. Il présente l’organisation des divers Ministères, la répartition des corps d’armée et le tableau des préfectures, archevêchés et évêchés de France pour les premiers Annuaires.

 

Les premiers Annuaires sont divisés en trois parties. Une première partie concerne l’Administration. Elle présente l’organisation et le personnel des diverses administrations publiques, des institutions charitables, des organisations judiciaire, militaire et religieuse, de l’instruction publique, des administrations financières, des Chambres et Sociétés d’agriculture, Chambre de Commerce et des arts et Manufactures. Elle donne la nomenclature, par canton et par arrondissement, des communes, avec leur population, les noms de leur maire, adjoints, curé et instituteurs. Elle donne aussi des indications sur le service des postes, fait connaître la composition de chacune des circonscriptions établies pour le service de la médecine de bienfaisance dans les communes dépourvues d’hospices.

 

Ces renseignements administratifs sont suivis par une partie consacrée à la Statistique. Cette partie commence par des notions météorologiques sur les villes d’Arras et de Calais. Puis, elle fournit des renseignements sur la situation des voies de communication, l’instruction publique, l’agriculture notamment des statistiques concernant les récoltes de l’année, l’industrie, le commerce, la population du Pas-de-Calais comparée à celle de la France entière. Ses statistiques présentent également des données sur les revenus publics dans le département, sur les ressources des communes et établissements de bienfaisance et sur les sociétés de secours mutuels mais aussi des indications sur les naissances, les mariages et les décès de l’année et fait connaître les causes de décès enregistrés dans les principales villes du département.

 

La dernière partie, Variétés, présente les principaux faits administratifs, religieux, scientifiques et agricoles accomplis pendant l’année, le résumé des travaux des sociétés savantes, des publications ainsi que des notices nécrologiques mais aussi des articles comme pour l’année 1856 sur l’historique et la description des musées communaux de Boulogne et d’Arras par M. de Linas[7]. Dans cette troisième partie, Auguste Parenty y donne une analyse des Almanachs et Annuaires du Pas-de-Calais édités de 1791 à 1852[8].

 

Certaines années les Annuaires relatent des événements particuliers qui se sont déroulés dans le département. Tel que la visite du Roi Charles X en 1827 au camp de Saint-Omer :

 « Pour la première fois depuis son avènement au trône, Charles X daigne visiter son peuple, et sa première visite est destinée à ses enfans de l’Artois. Il était juste en effet que cette province qui, pendant si long-tems, a donné son nom au meilleur des princes, reçut cette distinction flatteuse. Les contrées voisines qui ont toujours rivalisé avec l’Artois de dévouement et de fidélité à l’auguste maison de Bourbon, n’ont pas été oubliées : le Roi les a aussi honorées de sa présence »[9].

Ou encore en 1854, un récit abrégé du voyage de l’Empereur et de l’Impératrice dans le département :

« Tout le parcours, depuis le débarcadère du chemin de fer jusqu’à la cathédrale et la Préfecture, était orné d’arcs de triomphe, de trophées, de guirlandes de fleurs, d’écussons aux chiffres de l’Empereur et de l’Impératrice, et d’inscriptions touchantes, dont quelques-unes en langue espagnole. On remarquait principalement, à l’entrée de la ville, un arc de triomphe représentant l’ancienne porte d’Arras et du haut duquel des jeunes filles faisaient pleuvoir des fleurs sur la voiture impériale »[10].

 

À partir de 1869, une 4e partie voit le jour. Elle est créé par J. Coffinier et est intitulée Renseignements usuels. Elle contient des notions générales sur le service des postes, le programme des conditions exigées et des formalités à remplir pour l’obtention de bourses dans les lycées et collèges, l’indication des formalités que nécessite l’instruction de certaines affaires administratives ; le tableau, par arrondissement, des foires et marchés du Pas-de-Calais, la nomenclature, par ordre alphabétique, des communes du département, avec indication des cantons, des arrondissements, des bureaux de poste et des distances légales au chef-lieu de canton, au chef-lieu d’arrondissement, au chef-lieu judiciaire et au chef-lieu du département[11].

 

Composition des Annuaires de 1873 à 1939

À partir de 1873, l’Annuaire prend sa forme définitive. Il est divisé en 5 parties : L’introduction avec le calendrier de l’année et la composition du gouvernement, du Bureau de l’Assemblée nationale, la liste des Députés et des Préfets des départements. Une première partie, Administration, contient le personnel des administrations départementales, des compagnies houillères, chemins de fer, tramways, les corps des troupes en station dans le département, les sociétés d’agriculture, les caisses de crédits agricoles, la composition des Chambre de commerce, le personnel chargé de la vérification des poids et mesures, le personnel de l’inspection du travail dans l’industrie,… le tableau des communes par arrondissement et canton, avec leur population et le nombre des électeurs inscrits, les maires et adjoints, les instituteurs, médecins de bienfaisance,… puis vient les corps de sapeurs-pompiers, les octrois, les institutions de prévoyance, les bibliothèques publiques, les musées, les sociétés savantes et artistiques, les syndicats agricoles, le personnel médical et pharmaceutique. La deuxième partie consacrée à la Statistique comprend des renseignements statistiques sur les contributions directes et indirectes, les postes, télégraphes et téléphones, les douanes, les domaines, le timbre, les produits financiers, les voies de communication, le commerce et l’industrie, l’agriculture, l’assistance publique, l’instruction publique,... Une troisième partie est une Chronique départementale qui donne des renseignements météorologiques, le résumé des travaux du Conseil de Préfecture, le mouvement de la population, la liste des récompenses honorifique accordées à des habitants du Pas-de-Calais, les résultats des élections,… La quatrième intitulée Variétés porte sur des travaux scientifiques concernant le Pas-de-Calais comme pour l’année 1873 un travail de M. Félix de Monnecove sur les armoiries des villes, abbayes, compagnies, corps et communautés laïques et religieuses appartenant à l’actuel département du Pas-de-Calais des renseignements sur le recensement de la population dans le département. Enfin la cinquième partie est consacrée aux Renseignements usuels, elle indique les formalités à remplir et les pièces à produire pour l’instruction d’un grand nombre d’affaires intéressant les communes et les particuliers. Le volume se termine par la nomenclature alphabétique des communes du département avec indication des cantons et arrondissements auxquels elles appartiennent, des bureaux de poste qui les desservent et des distances légales qui les séparent des chefs-lieux de canton, d’arrondissement, de département et du chef-lieu judiciaire[12].

 

Retrouvez ici les 74 numéros des Annuaires du Pas-de-Calais accessibles en texte intégral sur la bibliothèque numérique NordNum. Les Annuaires sont également consultables sous forme imprimée dans les bibliothèques de l’Université de Lille Sciences Humaines et Sociales.

 

Bibliographie indicative :

Auguste PARENTY. Étude sur les Annuaires et Almanachs du Pas-de-Calais : depuis 1791 jusqu’en 1852. 1ère partie 1791 jusqu’en 1815. Annuaires du Pas-de-Calais, 1861, p. 321-424.

Auguste PARENTY. Étude sur les Annuaires et Almanachs du Pas-de-Calais : depuis 1791 jusqu’en 1852. 2e partie (1816 à 1852). Annuaires du Pas-de-Calais, 1862, p. 321-424.

 


[1]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1861, p. 322.

[2]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1861, p. 322.

[3]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1861, p. 322.

[4]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1915-1916, p. 3.

[5]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1846, p. 5.

[6]. Annuaires du Pas-de-Calais, 1861, p.  321.

[7]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1856, p. [1].

[8]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1861, p. 321-424 et Annuaire du Pas-de-Calais, 1862, p. 356-379.

[9]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1828, p. 4.

[10]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1854, p. 311.

[11]. Annuaire du Pas-de-Calais, 1869, p. 8.

[12]. Annuaire 1873, p. 2.

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches

Aucun billet trouvé